Le Plan Formation-Insertion a pour objet l’insertion de demandeurs d’emploi auprès d’employeurs qui offrent des emplois nécessitant un programme de formation professionnelle spécifique. Au terme du contrat de formation-insertion, l’entreprise doit occuper le stagiaire par contrat de travail pour une période au moins égale à celle du contrat de formation. L’entreprise verse au stagiaire une prime d’encouragement qui correspond au montant de la différence entre la rémunération imposable afférente à la profession à apprendre et les revenus du stagiaire (revenus d’intégration sociale, allocations de chômage, indemnité de compensation).

Vos avantages ?

Le stagiaire reste inscrit comme demandeur d’emploi durant l’exécution du contrat de formation-insertion. Il continue à bénéficier de ses éventuelles allocations de chômage, d’attente ou de son revenu d’intégration sociale et vous lui versez une prime d’encouragement, exemptée de cotisation de sécurité sociale.

Après la formation vous pourrez également bénéficier d’aides liées à l’engagement du stagiaire (réductions ONSS, prime à l’emploi, …).

Le PFI Jeunes :

La durée de formation peut être allongée pour le « jeune stagiaire peu qualifié », c’est-à-dire, le stagiaire de moins de 25 ans et détenteur au maximum d’un diplôme inférieur au diplôme du troisième degré de l’enseignement secondaire.

Le PFI Métal :

si cette mesure vous intéresse et si vous appartenez à la commission paritaire 111, le PFI dit « Métal » prévoit sous certaines conditions des primes sectorielles pour l’entreprise et le stagiaire. Pour plus d’infos, consultez la brochure ou le site de Technios.

Formalités :

Votre demande doit être adressée au Forem, auprès du coordinateur régional PFI au moyen du formulaire type .