Publié le

Bien plus qu’une révolution technologique.

La 4ème révolution industrielle est en marche. Mais que signifie l’ « INDUSTRIE 4.0 » ?

Les objets connectés, les capteurs intelligents dans les machines, l’exploitation des données issues du big data, … toutes ces techniques font partie d’un même ensemble qu’est l’« industrie 4.0 ».

Il s’agit avant tout d’un changement culturel en lien avec la numérisation des usines. On constate ainsi une évolution dans la manière de produire qui se caractérise avant tout par une forte communication continue entre les différents outils et postes de travail.

Les robots sont ainsi capables d’ajuster la production en fonction de paramètres mesurés par des senseurs ou encore de prévoir une panne sur une machine et ainsi éviter toute interruption de la production. Les applications sont nombreuses et ne concernent pas uniquement les grosses industries. L’industrie 4.0 concerne également les innovations du point de vue du comportement et des process ou encore la diminution de la consommation énergétique de l’entreprise. L’intégration de l’industrie 4.0 peut ainsi se faire progressivement. Par exemple, la modernisation du système d’information de l’entreprise peut déjà réduire les coûts en diminuant les opérations sans valeur ajoutée et en augmentant la réactivité de la production.

Cependant, il ne faut pas confondre la modalité avec la finalité ! Il ne suffit pas de construire une usine 4.0 pour être performant. Il est très important d’analyser ses besoins, de déterminer les attentes de l’utilisateur final et son positionnement sur un marché en constante évolution. Il faut avant tout remettre en question son Business Model et identifier la plus-value éventuelle de l’industrie 4.0.

Et les ressources humaines dans tout cela ? Dans des usines de plus en plus automatisées et intelligentes, le rôle des opérateurs change. Ils occupent souvent une fonction de contrôle avec plus de responsabilités. Pour que cela soit possible, une montée en compétence et un développement personnel sont indispensables. Une stratégie de formation est donc nécessaire pour accompagner ses collaborateurs dans cette transition et les aider à faire face aux nouveaux modèles de production.

Pour aider les entreprises dans cette voie, TechnoCampus propose plusieurs formations dans les domaines de la robotique et de l’automatisme :

http://www.technocampus.be/formations/?cs=49&cp=46